English German Chinese
avocats d'affaires paris

    10/01/2014 - "Closer" ne risque pas grand-chose sur le plan juridique

    La publication par le magazine Closer de l’affaire Hollande-Gayet relance le débat entre Droit à la vie privé et le Droit de savoir des Citoyens.

    A la suite de la révélation sur la relation entre Julie Gayet et François Hollande le magazine Closer est susceptible d’être poursuivi pour atteinte à la vie privée.

    Anne Cousin, avocate spécialisée en droit de la presse chez Granrut estime que "le risque maximum pour Closer, c’est le retrait de ventes du magazine. Cela dit, dans le magazine, on ne voit de photo de François Hollande qui porterait atteinte à sa dignité. D’ailleurs, on ne le voit pas. Seul le texte permet de savoir que c’est lui. Certes, il y a un risque d’atteinte à sa vie privée, mais aussi un débat sur le droit de savoir des citoyens. Le journaliste reclasse la vie privée dans un contexte de vie politique en se demandant s’il est bien protégé : est-il prudent de se promener en scooter seul quand on est chef de l’Etat ?" Du coup, "l’issue du contentieux est beaucoup plus ouverte que ça ne le pourrait le paraître."

    Article citant Anne Cousin dans 20 minutes

    Consulter l’article complet

    Source : 20 minutes

        

Anne Cousin